L’Opoponax

Monique Wittig

A PROPOS —  PHOTO —  PRESSE

Avec : Florence Bochud, Julien Guignet, Sandrine Kuster, Eveline Murenbeeld et Delphine Rosay —  Mise en scène : Eveline Murenbeeld — Lumière et scénographie : Michel Faure — Son : Michel Zürcher — Film d’animation : Olivier Riechsteiner — Coproduction : La Bâtie, Festival de Genève et Zürcher Theater Spektakel, Festival de Zürich — Avec le soutien financier : du Departement des Affaires Culturelles de la Ville de Genève, du Département de l’Instruction Publique du Canton de Genève.

«En quatre créations, la jeune metteur en scène a réussi a affirmer une ligne rigoureuse en imposant un théâtre du texte et de la récitation vocale, de la présence chorale. (…) Avec Monique Wittig, les Basors semblent prendre vraiment leur envol en donnant à voir un spectacle plus sophistiqué, magnifiquement mis en relief par des ombres et des lumières et une ambiance sonore qui ne sont pas sans rappeler l’esthétique d’un Robert Wilson ou d’un Xavier Marchand. (…) A Eveline Murenbeeld, Sandrine Kuster et Julien Guignet se sont joints Florence Bochud et Delphine Rosay pour dire les mots de L’Opoponax avec grâce et délicatesse, dans une présence presque transparente de simplicité, très proche du public.»

 
SANDRINE FABBRI, JOURNAL DE GENÈVE, SEPTEMBRE 1993

«Deux fois lauréate du Prix romand des spectacles indépendants en trois éditions, la compagnie des basors persévère dans la voie originale qu’elle s’est tracée. Mieux: ces jeunes Genevois affinent encore leur démarche, fondée sur les ressources inépuisables du language. Ils apportent ainsi un courant d’air frais bienvenu dans le théâtre off romand. Le public ne s’y trompe pas. Le succès des réservations est foudroyant.»

 
PHILIPPE CLOT, LE MATIN, SEPTEMBRE 1993